Le C.D.P.M

Fermer Le C.D.P.M

L'atelier de charcuterie

Fermer La fabrique

Calendrier
Sondage
Visites

 17362 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Le C.D.P.M - Historique

Les belles histoires sont souvent les plus simples…

Il est des histoires que l’on croit ne pouvoir découvrir que dans les livres…
Celle du Cochon du Père Marc pourrait être de celles-là…

Elle commence durant la Semaine Sainte 1956. Celui, qui depuis longtemps déjà pense devenir moine, fait une retraite à la Trappe de Bricquebec. Les paysans savent depuis toujours, que les jours qui précèdent Pâques sont souvent mauvais. En cette année 1956, il fait un froid polaire. Les moines, alors, ne connaissaient pas le chauffage. Et l’hôtellerie, même avec les orifices protégés par de lourdes couvertures de la deuxième Guerre Mondiale, n’invitait pas à rester longtemps au même endroit sans rien faire. Au cours d’un exercice de réchauffement autour de la ferme, le futur Père Marc croise sur sa route un frère convers poussant devant lui une truie efflanquée…Image-choc qu’il n’oubliera jamais et que, par la suite, il verra comme un signe du ciel…
Il rentre définitivement à l’Abbaye à l’automne 1959. Une année plus tard, pour assurer ses revenus, l’Abbaye décide de s’appuyer sur ses activités agricoles : élevages bovin et porcin et section avicole.

C’est en 1968 – année-choc s’il en est ! – que Père Marc se retrouve en charge de l’élevage porcin. Les 50 truies de départ deviennent bientôt 200 et les cabanes de plein-air poussent comme des champignons pour loger les 2.000 porcs charcutiers. Le leitmotiv restera inchangé : «  Toujours artisanal dans ses méthodes ». Ce qui nous vaudra l’attachement de nombreux charcutiers et bouchers de la région.

Vers 1985, les temps changent. Il est temps de penser à une étape supplémentaire. Depuis des années, on nous répète : «  Qu’est-ce qu’ils sont bons vos porcs ! » Le temps ne serait-il pas venu de transformer nous-mêmes nos animaux en délicieux produits de charcuterie ? Le projet prend forme en 1990. La clientèle répond favorablement à nos propositions de produits. Bientôt le petit laboratoire de départ doit céder la place à un outil de 450 m². Dix ans plus tard, il nous faut à nouveau construire un nouvel outil : 850 m² cette fois. Une quinzaine d’employés, dirigés par un chef de fabrication, font vivre et perdurer la réputation de produits estampillés «  Le Cochon du Père Marc » - «  Charcuterie de la Trappe ».


Rédacteur JEANPaul
Date de création : 01/04/2015 @ 14:54
Dernière modification : 01/04/2015 @ 14:54
Catégorie : Le C.D.P.M
Page lue 629 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Préférences
Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 5 membres

Connectés :

( personne )
Recherche



Fils d'infos RSS
Haut Bas